Loin de ce que l’on pourrait croire, le fonctionnement d’une banque en ligne est tout à fait différent de celui d’un établissement traditionnel : formalités d’inscription, service client, tarifs… Certes, il faut dire que beaucoup d’entre elles fonctionnent avec la gratuité, cependant soumise à des conditions. Par ailleurs, on parle d’un modèle de business rentable. Focus sur les principes de ces enseignes.

Sur quoi se basent-elles ?

100 % en ligne

Internet est à leur principal fondement. Elles ne disposent pas d’agence physique, d’où le client n’est pas contraint d’établir une rencontre pour y souscrire. En effet, il n’y a pas de rendez-vous ni de conseiller. Malgré cette lacune, elles proposent pourtant des services bancaires palliant un manque éventuel.

Sinon, elles ont également comme avantage des plages horaires de contact très élargies. Ainsi, il est possible de les joindre par mail, chat, via les réseaux sociaux ou par téléphone jusqu’à 22 h. Leurs agents sont en effet disponibles tardivement, malgré les activités toute la journée. D’une autre part, elles disposent de site web et applications mobiles optimisées qui permettent à la clientèle de gérer entièrement leur compte à distance. Enfin, ce genre d’institution fournit également des produits variés et des solutions alternatives. Les chèques sont par exemple transmis à la poste et l’argent pourra être retiré gratuitement au niveau des différents distributeurs.

Une enseigne ou une marque indépendante

Aucune banque dont on a la connaissance n’est pas indépendante. Effectivement, elles ont toutes étaient rachetées ou lancées par une grande filiale de France. Il est clair que le bénéficiaire profite exactement des mêmes garanties. En tenant compte de cette caractéristique, le client peut donc se rassurer de la sécurité de ses finances : Bousorama Banque avec Société Générale, Hello Bank avec BNP Paribas, Fortuneo avec Crédit Mutuel Arkéa…

Les services gratuits

Le fonctionnement d’une agence digitale concernant le tarif n’est pas similaire à celui des banques traditionnelles. Il y a donc les établissements numériques gratuits sous conditions de revenus où tout est sans frais : carte bancaire, tenue de compte, commission d’intervention…si le client accepte et respecte une clause qui varie d’une institution à l’autre. Autrement, il y a aussi ceux qui ne sont pas chers et n’incluent pas de conditions. Il n’y a aucune convention, mais le client devra toutefois payer annuellement une somme moins couteuse par rapport à celle des banques classiques.

Qu’en est-il de leurs services ?

Il s’agit d’un autre point primordial en ce qui concerne les institutions financières en ligne. Les prestations offertes doivent effectivement correspondre à celles proposées par tous les acteurs du secteur bancaire. Sur ce point de vue, elles n’ont pas manqué de marquer leurs présences en mettant à la disposition de la clientèle toutes les fonctionnalités essentielles et utiles. On peut donc être sûr d’utiliser des services, mais avec plus de rapidité et de performance. Il y a en effet tout : compte courant ou joint, moyens de paiement nécessaires, livrets d’épargne, assurance-vie, etc.

Cependant, il faut noter qu’elles ne proposent pas toutes de crédit immobilier ou de crédit à la consommation. Quoi qu’il en soit, l’essentiel est là et c’est le plus important.